• votre commentaire

  • votre commentaire
  • le mal qui se traîne,les nombreuses chuttes de jeunesse,les cheveux blancs de la quarantaine,


     

    Choisir sa vie,ses histoires,sa marque de fringues,d'alcool,de cigarettes,de voiture,se comparaitre dans la marque,et finir,finir ses études,les soirées,de jeter ses paquets de clope,de s'habiller,et meme finir de vivre dans une conception de la vie qui etait tant existencielle

    énumerer


     

    le spleen ideal dans les rues de Paris ,savoir,penser a tout a rien a n'importe quoi,que le nombre de neurones et cellues gliales dans notre cerveau est équivalant au nombre de grain de sable sur une plage de la même superfice que le France,que Vang gogh c'est coupé l'oreille,qu'il l' a appelé pour sa fête,que le chat est mort,et ce que l'on va se faire a manger ce soir...


    votre commentaire